J’ai été TOS bénévole

Événement traveler on stage bordeaux 4

Comment faire pour s’investir dans une organisation qui nous plaît ? J’ai eu la chance de pouvoir donner un coup de main à Traveler on Stage Bordeaux, une association qui organise des conférences fun et conviviales sur le thème du voyage. Je vous dit tout.

 

Événement traveler on stage bordeaux 4
Crédit photo : facebook.com/traveleronstagebordeaux

La rencontre

J’ai entendu parler du concept Traveler on Stage (ou TOS) sur les réseaux sociaux : des soirées durant lesquelles des personnes montent sur scène pour raconter des histoires de voyage. Cette idée m’a tout de suite plu. J’aime le “storytelling” (le racontage d’histoires, désolée pour l’anglicisme, ça sonne moins bien en français). J’aime aussi le voyage et les événements culturels participatifs, créés par les gens pour les gens, sans autre but que de partager un moment ensemble, loin de l’économie du divertissement et des salles de spectacles nommées d’après des entreprises cotées en bourse.
J’y donc été assister à la 3e édition. J’ai adoré la soirée, les speakers racontaient toutes sortes de voyages, qu’ils aient passé un an à parcourir un continent ou un week-end dans une ville, à l’autre bout du monde ou en France.
De là, il était très simple de savoir comment rejoindre l’asso durant la soirée. Les organisateurs présents sur scène invitent ceux qui veulent participer à l’organisation ou monter sur scène lors d’un prochain TOS à venir se présenter. Et le format de l’événement est construit autour de ces rencontres puisqu’un moment est toujours consacré à des moments d’échange à l’issue de la partie conférences.

 

 

Les débuts

J’ai commencé comme “speaker” en 2017, je suis montée sur scène pour parler de volontariat en voyage. La rédaction du speech, de 6 minutes seulement, a été passionnante. J’en parle ici d’ailleurs. La partie scène s’est très bien passée même si j’étais terrifiée à l’idée de le faire. Puis une fois que j’ai commencé à parler, je me suis rappelée que je sais parler et que dans la mesure où je savais ce que j’allais dire il n’y avait pas de raison de s’en faire.

Soirée Traveler On Stage Bordeaux du 15 juin 2017 – Source : Facebook Traveler on stage Bordeaux

Durant toutes les étapes de cette expérience, j’ai eu l’occasion de découvrir l’esprit de la “tribu”. C’est le nom que se donne l’équipe de l’association qui est solidaire et ouverte à tous. J’ai aussi rencontré la tribu étendue. À la base, le concept a été créé par une équipe de toulousains en 2014. Il a peu à peu été répliqué dans plusieurs villes en France et quelques-unes dans le monde. Toutes les associations françaises tentent de se retrouver régulièrement. Avant de partir en voyage, j’ai participé à une randonnée dans les Pyrénées en compagnie de 16 autres membres de la tribu.

 

Le retour

Un peu plus d’un an plus tard, de retour de voyage, j’avais envie de prendre part à l’organisation. Alors j’ai simplement repris contact avec l’équipe de Bordeaux et proposé mon aide. On a eu une réunion pour se répartir les tâches dans les grandes lignes. J’ai ensuite dû déménager à 150 km de Bordeaux après avoir trouvé du travail.
Les “TOS drinks” sont des événements très importants de l’association. Comme le nom l’indique, c’est un événement-apéro, où on se retrouve pour échanger autour d’un verre. Ça permet aux nouveaux de se présenter, de rencontrer l’équipe et d’entretenir des liens. Bien sûr, c’est certainement à ce moment qu’on parle aussi de l’avancée de l’organisation du prochain événement TOS. Vivant assez loin de Bordeaux, je ne pouvais pas me rendre aux TOS drinks mais j’avais toujours envie de m’investir dans le projet. J’ai alors simplement relancé l’équipe sur le groupe de conversation dédié sur les réseaux sociaux. Après la première réunion, j’avais déjà compris de quelles missions je pouvais m’occuper, il s’agissait surtout de communiquer sur l’événement. J’ai demandé à ceux qui étaient dans l’organisation depuis quelque temps ce qui se faisait d’habitude et comment je pouvais aider concrètement. Je me suis finalement occupée de la publication de posts sur facebook en amont de deux des TOS qui ont eu lieu en mars et juin 2019. Une mission prenante et qui correspond parfaitement à ce que j’aime faire ! J’ai aussi monté les vidéos filmées durant une édition précédente, ce qui m’a permis de me pencher sur un logiciel dont j’avais un peu oublié le maniement.

 

Le week-end national

En juin dernier, j’ai participé au week-end TOS national. Les associations de toutes la France, ou du moins celles dont les membres avaient pu se libérer on pu échanger sur leur évolution, leurs pratiques, leurs difficultés et leurs réussites respectives. En écoutant les différentes équipes parler, j’ai mieux compris l’importance du côté “tribu”, qui est prépondérant dans le concept initial. En cas de moments difficiles dans l’organisation (lorsqu’il y a beaucoup de défection, des difficultés pour trouver des lieux où organiser les événements, etc.) la solidarité entre les membres restants permet à l’équipe de continuer à avancer. En plus d’apprendre des choses sur ce beau projet, j’ai rencontré des personnes intéressantes et fait la fête !

 

 Conseils pour intégrer une association

Pour aider sur un projet qui nous intéresse, il suffit bien souvent de tout simplement proposer de l’aide. Si vous prenez contact par internet, ne vous formalisez pas si l’on ne vous répond pas immédiatement ou si vous devez relancer. Les associations ne sont parfois constituées que de bénévoles, plus ou moins bien organisés et qui ont plus ou moins de temps libre. Pour le cas de TOS, la démarche était facilitée puisqu’il suffit de se rendre à un de leurs nombreux événements. Lorsque vous intégrez une association, si on ne vous trouve pas de “poste” bien défini et tout prêt, passez un peu de temps sur le projet et proposez votre aide là où elle vous semble adéquate.

La rentrée arrive, les associations cherchent du sang neuf et les forums des associations se préparent alors c’est le moment de se lancer !

Laisser un commentaire